des valeurs et une ethique

Les valeurs que nous défendons

Le Prado c’est la défense de valeurs humanistes ; la volonté de vouloir vivre ensemble dans le respect et l’estime de l’autre, dans le respect des règles sociales, fondement d’une laïcité respectueuse des différences, ce qui inclut une sensibilité à la dimension internationale du monde, aux caractères pluriculturels et plurireligieux de notre société, sans pour autant qu’il y ait influence organisatrice de la sphère privée sur les règles de la vie sociale.

La personne est au centre de tout projet, l’éducation se fonde sur le respect de la dignité humaine et de la liberté individuelle.

Les valeurs du PRADO sont en accord avec les textes et les principes qui fondent la société dans laquelle il s’inscrit, notamment :

    • la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU le 10 décembre1948 ;
    • la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU le 20 novembre1989 ;
    • la Charte des Droits et Libertés de la Personne Accueillie, introduite par la Loi de Janvier 2002.

Tout en évoluant, le Prado entend rester fidèle à son histoire, à sa mission : prendre en charge les plus fragiles.

Son éthique est fondée sur trois exigences :

  • refuser toute forme d’exclusion ;
  • s’engager toujours pour : accueillir, héberger, soigner, éduquer,
    former et insérer ;
  • mettre en oeuvre une approche professionnelle globale de l’enfant
    et de sa famille.

 

Le respect de la personne

    • Dans sa dignité : en application des textes relatifs aux droits fondamentaux (cités en référence).
    • Dans sa citoyenneté : la reconnaissance de ses droits et devoirs, ainsi que l’accès aux structures de droit commun doivent être garantis, au moyen d’un apprentissage de la liberté et de la responsabilité, dans le respect de la loi.
    • Dans son appartenance à un contexte familial : le rôle et l’importance de la famille doivent être pris en compte dans la construction et l’accompagnement du projet de la personne accueillie.
    • Par la croyance en ses potentialités : en l’assurant d’un regard positif qui accepte ses limites, ses échecs, ses handicaps.

 

Des compétences et une éthique professionnelle

Le Prado s’appuie sur des compétences et des qualifications professionnelles dans les différentes disciplines nécessaires.

Au-delà des diplômes requis pour l’exercice des diverses fonctions, le Prado s’inscrit dans une démarche de valorisation des expériences et des capacités de ses professionnels en proposant des programmes de formation continue.

L’engagement au service des usagers oblige les professionnels à une rigueur et une remise en cause permanente de leurs pratiques, dans le cadre exigeant de la pluridisciplinarité.

L’éthique professionnelle se fixant pour base le respect de la personne, la confiance la plus totale est requise, tant entre professionnels qu’à l’égard de l’institution.

 

Une dynamique

Le Prado est engagé auprès et pour les personnes en difficulté sociale. Il participe au développement d’une société où la liberté, la non-lucrativité, la place reconnue à chacun, quelque soit ses difficultés, sont essentielles dans la construction du monde dans lequel nous voulons vivre.

Par son existence même, le Prado est acteur de la vie démocratique. Par sa capacité d’innovation, par les propositions qu’il défend, il se veut participant actif à l’élaboration des politiques sociales. La connaissance des publics pris en charge, l’analyse des causes et des besoins qu’il perçoit lui permettent d’enrichir les missions qu’il exerce au nom des pouvoirs publics, de se faire défenseur des intérêts des plus démunis.

Le travail socio-éducatif est confronté au défi que lui imposent les mutations sociales et économiques ; c’est à partir d’un projet politique, c’est-à-dire du regard qu’il porte sur les besoins à satisfaire, que chacun de ses membres, administrateurs et salariés, peut préciser les priorités qu’il convient de mettre en oeuvre.

 

Une volonté de travail en concertation

Dans le cadre de la prise en charge des mineurs, la famille, plus qu’un interlocuteur « obligé », est un sujet actif incontournable : elle fait partie de l’histoire de chaque personne, de la construction de sa personnalité et par conséquent de son devenir. Elle doit être associée autant que possible à l’élaboration du projet individuel pour l’enfant, à sa mise en oeuvre, à son suivi régulier et à son évaluation.

Un travail avec les autres intervenants, dans des équipes pluridisciplinaires, permet à la fois la proximité et la distance nécessaires avec le jeune. Cette dynamique de coéducation, au sein d’une association, est source de progrès. Par ailleurs, le Prado s’efforce de renforcer le partenariat avec les différents acteurs de l’action sociale, médicosociale et judiciaire, de l’éducation, de la santé et de l’insertion.

 

 

 

Une réflexion sur l’éthique et la déontologie

En 2010, dans le cadre des célébrations de son 150e anniversaire, le Prado a souhaité engager une démarche de réflexion sur la déontologie et l’éthique.
> En savoir +

Le livre "Si c'est un homme" réalisé par les jeunes de l'ITEP Antoine Chevrier

A consulter :

Déclaration universelle des droits de l’homme

La Convention relative aux droits de l'enfant

Charte des droits et libertés de la personne accueillie

> haut de page


© Le Prado - 200 rue du Prado 69270 Fontaines-St-Martin - Tél. 04 72 42 11 22 - Site web réalisé et hébergé par le Prado
Déclaré à la CNIL sous le numéro 1312947 - Plan du site - Mentions légales -
Contacter le Webmaster